LES GRANDS CHEFS DU MONDE

GUY MARTIN, L’ARTISTE BOHEME DE LA GASTRONOMIE DE PARIS

chef GUY MARTIN au GRAND VEFOUR PARIS

Qui n’a jamais rêvé de s’asseoir sur l’un des tabourets où Napoléon, Victor Hugo, Joséphine ou Colette l’ont fait ? Après une promenade dans les arcades et dans le jardin du Palais Royal de Paris. Une fois sur le seuil, Le Grand Véfour m’ouvre les portes, je me prépare à entrer dans l’histoire du Café de Chartres, ancien nom du restaurant parisien, lieu où se ferment une partie importante des propositions qui ont déclenché la révolution française.

LE GRAND VEFOUTR PARIS by chef GUY MARTIN

Plus tard, le Café de Chartres deviendrait un restaurant luxueux, où se rendaient assidûment des personnages illustres tels que Victor Hugo, Fragonard, Napoléon et Joséphine, puis la romancière, journaliste et artiste Sidonie Gabrielle Colette. Jean Véfour, après, donne un nom au Café et le transforme à l’épicentre des hautes sphères de la gastronomie parisienne… L’ histoire ne fait que commencer.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

Le Grand Véfour se profile comme un joyau de l’art décoratif du XVIIIe siècle. Miroirs, bois sculptés, toiles peintes et tenues sous verre avec des rosettes et des guirlandes en stuc sur le toit, encadrant des allégories de femmes. La scène me transporte par un voyage placide et suggestif… Je m’apprête à vivre une aventure dans le temps et l’espace, dans l’histoire et la littérature… dans l’art et la gastronomie.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

Guy Martin est né le 3 février 1957 à Bourg-Saint-Maurice. Il passe son enfance dans la campagne française, où son père occupe un poste dans les travaux publics et découvre grâce à sa mère l’art culinaire. À 14 ans, il se destine à une carrière de musicien et fait l’école buissonnière pour jouer de la guitare. Quelques années plus tard, il tombe par hasard sur le livre de cuisine « Gastronomie pratique d’Ali-Bab » qui lui fait changer totalement d’orientation. Il commence à 17 ans comme pizzaïolo puis passe son baccalauréat en candidat libre et le réussit, mais décide de ne pas continuer les études universitaires et se consacre définitivement à la cuisine. Guy Martin commence sa carrière de chef à 23 ans dans le décor somptueux et magique médiéval du Relais & Châteaux à Coudray, avant de prendre la direction du Relais & Châteaux de Divonne où il obtient sa première étoile. Dès lors, les récompenses s’enchaînent. Il obtient ainsi, en 1986, le Prix de l’accueil des Relais & Châteaux, en 1987 le Flocon d’or de la gastronomie française, et est nommé en 1988 Jeune espoir de la cuisine française. Mais les distinctions ne s’arrêtent pas là. Il se voit gratifier d’une deuxième étoile en 1990, cinq années seulement après sa première consécration.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

En 1991, Jean Taittinger lui confie la direction du Grand Véfour, haut lieu de la vie mondaine parisienne, depuis le XVIIIe siècle, fréquenté par les gens de la mode, les philosophes et les écrivains. Il y obtient sa troisième étoile en 2000 et se fait élire chef du XXIe siècle au Japon et en Suisse. Inspiré par la peinture et recherchant la fraîcheur, l’esthétique et la qualité du produit, Guy Martin, imagine, dessine et réalise ses plats à partir de croquis qu’il recréé dans chaque assiette, dans chaque chef d’œuvre. Il mélange savamment les épices, chinées lors de ses nombreux voyages, aux ingrédients et produits qu’il négocie jalousement avec ses fournisseurs pour offrir à chaque fin gourmet un met unique et exceptionnel. Voulant aussi partager sa passion, il publie plusieurs ouvrages dédiés à son art, comme « Les Recettes gourmandes de Guy Martin » aux Éditions du Chêne en 1996, « Légumes » en 2000 et « Contes et recettes » en 2003.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

Tout récemment, son restaurant I Love Paris by Guy Martin vient d’être élu meilleur restaurant en aéroport au monde aux FAB Awards.
Guy Martin s’inspire de ses voyages, de son goût pour la culture japonaise, et chaque semaine, dans son émission « Epicerie Fine » pour TV5 Monde, il met en valeur les produits du terroir. L’élément primordial pour sa création demeure l’art et les artistes, qui lui inspirent les couleurs, les structures et les saveurs de sa cuisine. C’est une cuisine plaisir-bien-être.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

Chaque assiette est une toile de grand maître. Mille saveurs du monde se concentrent autour de créations telles que le ravioli au foie gras, le tartare de crevettes, le steak d’agneau gratiné et aromatisé aux échecs et servi avec des tomates vertes et un gâteau aux pois (excellent plat, très tendre et présenté de manière magistral) ou la boîte de chocolat avec surprise framboises, fraises et boules de chocolat fourrées au sirop de fraises.

By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR
By chef : GUY MARTIN au GRAND VEFOUR

Publié par didhotels

Professionnel de l’hôtellerie depuis plus de trente cinq ans et globe trotter, je partage ma passion de ce noble métier en essayant de transmettre tous les conseils, nouveautés et tout ce qui touche à la profession; cuisines d 'ailleurs, infos et autres. Egalement au service des entreprises pour tout ce qui communication digitale 2.0 dont nous sommes à présent spécialiste et certifiés DATADOCK internationnal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :