QUEL AVENIR POUR L’HÔTELLERIE ET LA RESTAURATION ?

ETAT DES LIEUX :

-+

Force est de constater que l’état de notre profession est aujourd’hui désastreuse pour ne pas dire catastrophique ! et ceci est valable pour tout le monde que ce soit en EUROPE, en AFRIQUE, en ASIE et ici même à MADAGASCAR ou nous nous trouvons, représentant par la même l’OCEAN INDIEN, partout le constat est le meme avec des fermetures définitives d’hotels, de restaurants, de compagnie aériennes ainsi que tous les intervenants liés de prets ou de loin à l’activité.

On estime d’après les sources du ministère du tourisme à 670 000 personnes qui ont été mis au chômage forcé sans aucune indemnité et surtout sans aucune perspective à MADAGASCAR depuis le début de cette pandémie.

Aéroport d’IVATO ANTANANRIVE désespérément vide !

Il est à prévoir dans ce pays que beaucoup ne pourront pas se relever surtout les établissements à vocation touristiques sur les sites appropriés; dans les grandes villes les restaurateurs pourront toujours essayer de jouer « la clientèle locale » en sachant adapter leur offre, rien n’est gagné et il y aura des efforts considérables à consentir tant en matière d’hygiène dont bien évidement les normes vont être accrues qu’au niveau des offres et des tarifs proposés, en espérant bien entendu que la clientèle jouera le jeu !

Tous ces pays à vocation touristique qui dépendant de leur clientèle européenne ou d’émergence asiatique comme on a pu constater ces dernières années voient leur avenir s’assombrir brutalement, cela semble une évidence. Pour souligner ces faits on note le dépôt de bilan d’air MAURICIUS et de SOUTH AFRICA AIRLINES.

D’après différents observatoires relevés il n’y aura pas de reprise d’activité touristique à MADAGASCAR avant avril 2021 ! ce qui laisse prévoir dans les mois à venir une situation économique qui va s’aggraver davantage sans parler de l’insécurité qui va en découler.

La situation étant semblable à peu près partout, mais à la différence près qu’en EUROPE il existe des subventions pour ces chômeurs. Mais que dire de toutes ces moyennes et petites entreprises qui après trois de fermeture et privés de revenus sont l’incapacité totale de continuer à fonctionner et même beaucoup sont en état de survie dixit « philippe etchebest » sur TF1 lundi soir.

Belgique – La restauration en danger de mort … action coup de poing des chefs sur la Grand Place à Bruxelles. Un cimetière de vestes de chefs pour un symbole fort.

#horeca #faillite #danger #depotdebilan #food #chefsdecuisine #bruxelles #confinement #covid19

Un « Cimetière » de 600 vestes de chefs cuisiniers sur la Grand Place à Bruxelles, un dernier appel au secours de la restauration

Aujourd’hui un bras de fer s’est engagé entre ces mêmes hôteliers et les assurances qui d’après ce dernier essaient de se disculper et avec le gouvernement se renvoient la balle …… Pendant ce temps la des restaurateurs ferment le rideau définitivement, certains se « suicident » toujours d’après PHILIPPE ETCHEBEST; la situation est dramatique.

D’où certains parlent d’une volonté d’éradiquer les petites structures au profil de chaines insipides qui vont reprendre toutes ces petites structures à prix dérisoires…. Cela peut se défendre mais rien n’est prouvé pour l’instant et si effectivement c’était le cas ce serait la fin d’une identité culinaire et hôtelière que seules les petites structures peuvent défendre, ça serait toute une convivialité et un état d’esprit qui disparaîtrait, pour ma part je ne le souhaite pas ! ça serait tout un pan de notre culture qui disparaîtrait ainsi.

Ainsi on voit également les difficultés des chefs étoilés et gastronomiques qui essaient de s’adapter non sans mal à une commercialisation en livraison à domicile …… La cuisine gastronomique se travaille sur le moment et dans le cadre adapté …. livraison à domicile ? j’imagine mal !

les chefs étoilés et la livraison à domicile

Il semblerait que le dé-confinement se profile, bonne nouvelle mais dans quelles conditions ?

On voir déjà se profiler toutes les difficultés, s’adapter dans un premier temps à des normes d’hygiène draconiennes dont la plupart des personnels ne sont pas formés …. des difficultés et des coûts à gérer. Deuxièmement il va falloir réaménager toutes les salles de restaurant avec les écarts de distances réglementaires, établir un nouveau système de carte que le client ne pourra pas partager ….. sans oublier la problématiques des linges etc etc……..

Restaurants : «Les serveurs porteront des gants et peut-être des masques»

« PAUL BOCUSE » CE VISIONNAIRE ….

Paul Bocuse éternel visionnaire… Le Chef a toujours été très exigeant pour le respect des normes d’hygiène et de sécurité en cuisine.

En 2015, Paul Bocuse a souhaité visiter les nouveaux laboratoires aux normes européennes de C-Gastronomie qui œuvrait déjà de manière artisanale dans le respect de normes d’hygiène drastiques.

Nous remercions les Chefs Christophe Foulquier et Stéphane Perez d’apporter leur expertise auprès des Restaurants et Brasseries de Lyon Bocuse, dans le lancement et la réalisation de plats à emporter « Esprit Brasserie », accompagnés de nos Chefs MOF.

Notre mission : vous régaler au quotidien au plus proche de vous, tout en maintenant les standards d’hygiène : port de la toque, tenue de cuisiner, chaussures de sécurité et même interdiction du port de montre… Comme l’exigeait Paul Bocuse.

Dans ces difficultés certains prennent le parti de rester créatif …… ce qu’on aime

un concept innovant pour servir les clients en évitant la proximité

IL semblerait que pour les hôtels les problèmes soient plus simple mais la difficulté va être de trouver des clients, qui dans ces périodes va se déplacer dans les hôtels dans une année ou on ne parle plus de vacances ……. L’année 2020 va sans nul doutes une année blanche, c’est en tous cas ce qui va se produire à MADAGASCAR; ce qui est vraiment un mauvais coup du sort après les efforts consentis et la bonne saison 2019 réalisée, point de départ d’une belle remontée pour le pays. Tout ceci nous devons l’oublier. le drame qui se profile c’est que tous ces intervenants vont se recycler dans d’autres professions; nous le savons très bien pour avoir fait du recrutement pendant toutes ces années; et quand l’heure de la reprise viendra; on sera vraiment à mal de personnels formés et il faudra repartir à ZERO …….Aucune solution alternative n’est pour l’instant envisagée.

Quoi qu’il en soit hôtellerie et la restauration va payer un lourd tribu à cette crise à l’exception des pays du golf qui sont miraculeusement épargnés ! suivant l’actualité de l’hôtellerie au niveau international je constate que l’hôtellerie de luxe se porte très bien à DUBAI et autres pays du golf, du reste même en plein essor ! ironie du sort tous les professionnels, moi y compris qui n’auraient pas miser un dollar sur cette destination il y a 15 ans …..

Nous allons de toutes manières faire preuve de beaucoup de solidarité entre tous, de beaucoup de créativité et d’engagement pour surmonter toutes ces épreuves et pouvoir recréer un nouvel espace d’exercice. RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT.

BIENVENUE SUR LE BLOG HÔTELS COACHING MADAGASCAR

Bienvenue sur notre blog ou nous ferons voyager au cœur de notre profession par le biais d’articles de fond, de billets, d’anecdotes; nous vous ferons vivre ce beau métier de l’intérieur, des coulisses en passant par le portrait de professionnels qui ont marqué notre métier par leur talent, leur engagement et leur savoir-faire.

Nous traiterons également de toute l’actualité et des dernières innovations, nous traiterons également de tous ces métiers particuliers liés à l’hôtellerie, également des concepts innovants et originaux et de tout ce qui touche de près ou de loin à la profession.

Traversons ensemble à la découverte du monde de l’hôtellerie……………….

Un beau concept de bar

Présentation personnelle (exemple d’article)

Voici un exemple d’article, publié initialement dans le cadre de la Blogging University. Inscrivez-vous à l’un de nos dix programmes et lancez votre blog.

Vous allez publier un article aujourd’hui. Ne vous inquiétez pas pour l’apparence de votre blog. Ne vous inquiétez pas si vous ne lui avez pas encore donné de nom ou si vous vous sentez dépassé. Cliquez simplement sur le bouton « Nouvel article » et dites-nous pourquoi vous êtes ici.

Quel est votre objectif ?

  • Vos nouveaux lecteurs ont besoin de contexte. De quoi parlerez-vous ? Pourquoi devraient-ils lire votre blog ?
  • Cela vous aidera à vous concentrer sur vos idées à propos de votre blog et sur la façon dont vous souhaitez le développer.

L’article peut être court ou long, contenir une introduction personnelle sur votre vie, décrire la mission de votre blog, présenter un manifeste pour l’avenir ou énoncer simplement vos sujets de publication.

Pour vous aider à commencer, voici quelques questions :

  • Pourquoi créez-vous un blog public au lieu de tenir un journal personnel ?
  • Quels seront les thèmes que vous aborderez ?
  • Quelle est la cible privilégiée de votre blog ?
  • Si votre blog passe la première année avec succès, qu’espérez-vous avoir accompli ?

Répondre à ces questions ne vous enferme pas définitivement dans une voie. Ce qui est magnifique avec les blogs, c’est qu’ils sont en constante évolution au fur et à mesure de vos apprentissages, de votre développement et des interactions avec autrui. Il est toutefois opportun de savoir où et pourquoi vous vous lancez. L’articulation de vos objectifs peut simplement contribuer à apporter de nouvelles idées d’articles.

Vous ne savez pas trop comment commencer ? Écrivez simplement la première chose qui vous passe par la tête. Anne Lamott, auteur d’un excellent livre sur le processus d’écriture, affirme qu’il est nécessaire de s’autoriser un « premier jet bordélique ». C’est un enseignement essentiel : commencez par écrire, vous vous occuperez de retoucher votre texte plus tard.

Une fois que vous êtes prêt à publier, attribuez à votre article trois à cinq étiquettes qui décrivent son sujet : littérature, photographie, fiction, parentalité, alimentation, voitures, films, sports, etc. Ces étiquettes aideront les internautes intéressés par ces sujets à vous trouver dans le Lecteur. Veillez à ce que l’une de ces étiquettes soit « zerotohero », afin que les nouveaux blogueurs puissent vous trouver également.

Présentation personnelle (exemple d’article)

Voici un exemple d’article, publié initialement dans le cadre de la Blogging University. Inscrivez-vous à l’un de nos dix programmes et lancez votre blog.

Vous allez publier un article aujourd’hui. Ne vous inquiétez pas pour l’apparence de votre blog. Ne vous inquiétez pas si vous ne lui avez pas encore donné de nom ou si vous vous sentez dépassé. Cliquez simplement sur le bouton « Nouvel article » et dites-nous pourquoi vous êtes ici.

Quel est votre objectif ?

  • Vos nouveaux lecteurs ont besoin de contexte. De quoi parlerez-vous ? Pourquoi devraient-ils lire votre blog ?
  • Cela vous aidera à vous concentrer sur vos idées à propos de votre blog et sur la façon dont vous souhaitez le développer.

L’article peut être court ou long, contenir une introduction personnelle sur votre vie, décrire la mission de votre blog, présenter un manifeste pour l’avenir ou énoncer simplement vos sujets de publication.

Pour vous aider à commencer, voici quelques questions :

  • Pourquoi créez-vous un blog public au lieu de tenir un journal personnel ?
  • Quels seront les thèmes que vous aborderez ?
  • Quelle est la cible privilégiée de votre blog ?
  • Si votre blog passe la première année avec succès, qu’espérez-vous avoir accompli ?

Répondre à ces questions ne vous enferme pas définitivement dans une voie. Ce qui est magnifique avec les blogs, c’est qu’ils sont en constante évolution au fur et à mesure de vos apprentissages, de votre développement et des interactions avec autrui. Il est toutefois opportun de savoir où et pourquoi vous vous lancez. L’articulation de vos objectifs peut simplement contribuer à apporter de nouvelles idées d’articles.

Vous ne savez pas trop comment commencer ? Écrivez simplement la première chose qui vous passe par la tête. Anne Lamott, auteur d’un excellent livre sur le processus d’écriture, affirme qu’il est nécessaire de s’autoriser un « premier jet bordélique ». C’est un enseignement essentiel : commencez par écrire, vous vous occuperez de retoucher votre texte plus tard.

Une fois que vous êtes prêt à publier, attribuez à votre article trois à cinq étiquettes qui décrivent son sujet : littérature, photographie, fiction, parentalité, alimentation, voitures, films, sports, etc. Ces étiquettes aideront les internautes intéressés par ces sujets à vous trouver dans le Lecteur. Veillez à ce que l’une de ces étiquettes soit « zerotohero », afin que les nouveaux blogueurs puissent vous trouver également.

Présentation personnelle (exemple d’article)

Voici un exemple d’article, publié initialement dans le cadre de la Blogging University. Inscrivez-vous à l’un de nos dix programmes et lancez votre blog.

Vous allez publier un article aujourd’hui. Ne vous inquiétez pas pour l’apparence de votre blog. Ne vous inquiétez pas si vous ne lui avez pas encore donné de nom ou si vous vous sentez dépassé. Cliquez simplement sur le bouton « Nouvel article » et dites-nous pourquoi vous êtes ici.

Quel est votre objectif ?

  • Vos nouveaux lecteurs ont besoin de contexte. De quoi parlerez-vous ? Pourquoi devraient-ils lire votre blog ?
  • Cela vous aidera à vous concentrer sur vos idées à propos de votre blog et sur la façon dont vous souhaitez le développer.

L’article peut être court ou long, contenir une introduction personnelle sur votre vie, décrire la mission de votre blog, présenter un manifeste pour l’avenir ou énoncer simplement vos sujets de publication.

Pour vous aider à commencer, voici quelques questions :

  • Pourquoi créez-vous un blog public au lieu de tenir un journal personnel ?
  • Quels seront les thèmes que vous aborderez ?
  • Quelle est la cible privilégiée de votre blog ?
  • Si votre blog passe la première année avec succès, qu’espérez-vous avoir accompli ?

Répondre à ces questions ne vous enferme pas définitivement dans une voie. Ce qui est magnifique avec les blogs, c’est qu’ils sont en constante évolution au fur et à mesure de vos apprentissages, de votre développement et des interactions avec autrui. Il est toutefois opportun de savoir où et pourquoi vous vous lancez. L’articulation de vos objectifs peut simplement contribuer à apporter de nouvelles idées d’articles.

Vous ne savez pas trop comment commencer ? Écrivez simplement la première chose qui vous passe par la tête. Anne Lamott, auteur d’un excellent livre sur le processus d’écriture, affirme qu’il est nécessaire de s’autoriser un « premier jet bordélique ». C’est un enseignement essentiel : commencez par écrire, vous vous occuperez de retoucher votre texte plus tard.

Une fois que vous êtes prêt à publier, attribuez à votre article trois à cinq étiquettes qui décrivent son sujet : littérature, photographie, fiction, parentalité, alimentation, voitures, films, sports, etc. Ces étiquettes aideront les internautes intéressés par ces sujets à vous trouver dans le Lecteur. Veillez à ce que l’une de ces étiquettes soit « zerotohero », afin que les nouveaux blogueurs puissent vous trouver également.